Le Centre d’écoute
et de prévention suicide
Drummond

Ligne d’écoute
819-477-8855 – 8h30 à 22h 7j/7

Intervention de crise suicidaire
819-477-8855 – 24h/7j

Deuil à la suite d’un suicide
Nous pouvons vous aider

Accueil nouvelles

Nouvelles

« Choisis ton expédition Desjardins » : une initiative de prévention pour les 18 à 24 ans.

Le 25 mai dernier, le CEPS Drummond faisait le lancement public de son tout nouveau projet jeunesse « Choisis ton expédition Desjardins » qui vise à atténuer la détresse psychologique chez les jeunes adultes âgés de 18 à 24 ans.

À l’automne 2020, l’équipe de la Dre. Mélissa Généreux du CHUS a identifié les jeunes de 18 à 24 ans comme l’une des populations principales souffrant de conséquences psychologiques en lien avec la pandémie. Toujours selon l’étude de la Dre. Généreux, 37% des adultes de 18 à 24 ans à travers la province identifiaient être au pris avec des symptômes anxieux ou dépressifs. En janvier 2021, les chiffres montraient que 58% des étudiants et étudiantes de niveaux collégial et universitaire présentaient ces mêmes symptômes.

À la lumière de ces résultats, il était primordial pour le CEPS Drummond de mettre en place un projet qui permettrait de briser l’isolement chez les jeunes adultes de la MRC de Drummond et de les informer des ressources existantes. C’est pourquoi, en partenariat avec la Caisse Desjardins de Drummondville, l’organisme a lancé le projet « Choisis ton expédition Desjardins ». Le titre du projet fait référence aux rallyes qui seront organisés pour présenter ces ressources et rappelle l’importance de miser sur les facteurs de protection. En outillant les 18-24 ans, on facilite la reconnaissance des symptômes de détresse et, par le fait même, le CEPS répond à sa mission de prévention. L’organisme a également pris soin de nommer une porte-parole jeunesse qui portera le message de promotion de la vie à travers le projet. Il s’agit de Frede, une chanteuse, animatrice et comédienne originaire de Drummondville !

Le projet jeunesse est déployé en trois volets :

Miser sur les facteurs de protection en sécurisant les milieux que côtoient ces jeunes

Afin de répondre à cet objectif, nous proposons à des milieux que côtoient les jeunes de cibler certaines personnes-clés dans leur équipe, à qui nous offrirons gratuitement la formation Sentinelle. L’objectif d’une sentinelle est d’établir un contact avec les personnes suicidaires et de faire le lien entre elles et les ressources d’aide du territoire. En ayant des sentinelles qui sont en contact avec des jeunes de 18-24 ans, on facilite la reconnaissance des symptômes de détresse psychologique. Le lien entre la sentinelle et les ressources d’aide comme le CEPS est également facilité.

Outiller les jeunes en leur faisant découvrir les ressources existantes et disponibles dans la MRC de Drummond, par le moyen de rallyes organisés.

Pendant le printemps et l’été 2021, les jeunes adultes de la MRC seront invités à participer à des rallyes organisés sur différents thèmes qui leur feront découvrir au moins une ressource existante dans la MRC. Neuf rallyes ont été organisés sous les thèmes suivants : la cuisine, la nature, l’art visuel, l’histoire, la rédaction créative, les animaux, le bien-être collectif, la mode et les intrigues. La diffusion des rallyes et du projet jeunesse en général se fait majoritairement sur les réseaux sociaux, plus particulièrement sur les pages Instagram et Facebook du CEPS. Grâce à notre porte-parole Frede, le projet sera également partagé sur sa plateforme personnelle, afin de sensibiliser le plus de personnes possibles.

Sensibiliser la population à la réalité et aux difficultés vécues par cette génération.

Au cours de la pandémie, sur les réseaux sociaux, il était possible de lire plusieurs commentaires banalisants et diminuant les difficultés vécues par les jeunes adultes de 18 à 24 ans. De ce fait, à travers le projet, le CEPS souhaite sensibiliser les générations plus vieilles à la réalité des jeunes adultes, notamment en utilisant les réseaux sociaux comme plateforme de diffusion.

Les gestionnaires en détresse croissante depuis le début de la pandémie.

Le 27 avril dernier, lors de l’émission matinale Bonjour la Côte, diffusée à la radio sur les ondes de Radio-Canada, l’animatrice Bis Petitpas recevait en entrevue Bernard Blais, directeur clinique chez Morneau Shepell.

Dans son rapport mensuel sur l’indice de santé mentale, Morneau Shepell présentait qu’il était à son plus bas depuis le début de la pandémie et que les gestionnaires canadiens étaient particulièrement touchés par cette dernière. Les enquêtes de cette société de services et de technologie en ressources humaines sont basées sur des sondages mensuels en ligne présentés auprès de 3 000 travailleurs canadiens. Il est donc possible de comparer l’indice de santé mentale actuel avec des données de référence récoltées avant la pandémie.

Bernard Blais explique que la pandémie a eu un effet majeur sur les travailleurs canadiens en termes de symptômes dépressifs et anxieux, d’isolement, de pessimisme, etc. La dernière enquête montrait que les gestionnaires étaient très touchés par la pandémie, notamment parce que 50% d’entre eux disaient être plus susceptibles de signaler une problématique de santé mentale. « 60% de plus que les non-gestionnaires, les gestionnaires nous disent que la relation avec les collègues a été détériorée depuis le début de la pandémie » ajoute M. Blais.

Il explique ces statistiques par le fait que les gestionnaires ont eu à prendre des décisions difficiles pour suivre les mesures sanitaires et qu’ils ont eu à les mettre en application, et ce, tout en vivant eux-mêmes des problématiques dans leur vie personnelle. Le niveau de responsabilité des cadres a grandement augmenté puisqu’ils étaient en mode gestion pour aider les employés à passer à travers la crise. Il est donc plus difficile de penser à soit dans ces circonstances-là.

Le message lancé aux employeurs est de ne pas oublier les gestionnaires. Pour les aider, l’employeur doit créer une offre d’aide crédible et solide, en plus de véhiculer un message clair à tous les employés pour afficher son support. Pour les employés, gestionnaires et non-gestionnaires, il est important de trouver le courage de parler des moments difficiles et de demander de l’aide en cas de besoin.

Pour plus d’informations ou pour réentendre l’émission :Cliquer ici

Les Promoteurs de la vie : Des employeurs qui investissent dans le bien-être psychologique de leurs employés

Le 6 avril dernier, le CEPS Drummond faisait le lancement public de sa toute nouvelle initiative de financement « Promoteur de la vie » : un plan de partenariat qui s’adresse aux entreprises et entrepreneur(e)s de la région de Drummondville.

Avec le programme « Promoteur de la vie », le CEPS donne les outils nécessaires aux entreprises pour instaurer des mesures de sécurité pour le bien-être psychologique de leurs employé(e)s. Entre autres, des conférences, des formations et des activités de sensibilisation seront organisées en milieu de travail.

« Les impacts de la prévention sont invisibles, mais ils sont certainement réels. L’offre que nous faisons aux entreprises de Drummondville s’appuie sur une méthode éprouvée en prévention: miser sur l’autonomisation des individus quant à leur propre bien-être psychologique, celui de leurs collègues et celui de leur communauté. » explique Sandrine Vanhoutte, directrice générale du CEPS Drummond.

Concrètement, l’objectif est de solidariser les milieux de travail. En échange de ces outils, l’entreprise devient un partenaire financier du CEPS et les membres de l’organisation deviennent alors des Promoteurs de la vie. « En arborant le sceau “Promoteur de la vie”, une entreprise démontre fièrement qu’elle s’investit en prévention de la détresse psychologique et pose des actions concrètes vers ce but. » souligne Rock Moisan, président du CA du CEPS Drummond. « Développé durant un automne sans pareil, nous savons que ce plan arrive à point pour offrir des outils complémentaires aux PAE aux dirigeants et entrepreneurs de la région. »

Pour en apprendre plus sur le programme ou pour devenir Promoteur de la vie, visitez notre site Promouvoirlavie.ca

Lire l’article du Vingt55

Une initiative qui fait son chemin

La campagne qui sème du bonheur

Lundi le 2 novembre, que le CEPS Drummond lance une nouvelle campagne sociale nommée « Cultivons notre bonheur », qui touchera tous les résidents de la MRC Drummond.

Lire l’article complet du Vingt55

2e vague = reprise des relances de solidarité.

Lors de la dernière rencontre de la Table de concertation pour les personnes aînées de la MRC de Drummond, les organisations membres, dont les centres communautaires, Mme Sylvie Allie de la Ville de Drummondville et la Corporation de développement communautaire, se sont entendus pour que le CEPS Drummond se charge d’offrir un service d’écoute aux aînés isolés de la MRC Drummond, et ce à compter du 23 octobre 2020.

Voir l’article complet du Vingt55

Pour en savoir plus: 819 477-8855

Pour vous inscrire: Inscription au service de relance de solidarité

Le Ceps reconnu par le ministre Lamontagne à l’assemblée nationale.

La Caisse Desjardins de Drummondville, un partenaire présent quand ça compte pour la MRC de Drummond

Dès que la crise sanitaire a frappé à Drummondville, la Caisse Desjardins de Drummondville était là pour soutenir les personnes vulnérables. Ils ont réitéré leur appui envers la communauté en contribuant 25 000 $ à la mission du CEPS Drummond.
Grâce à ce don, l’adaptation à la crise sanitaire actuelle et les changements qu’elle engendre se trouve facilitée. Plus spécifiquement, la contribution de Desjardins nous permet de doubler le nombre d’intervenantes présentes sur la ligne. Cette contribution est une belle façon pour la Caisse Desjardins de Drummondville et ses membres d’annoncer haut et fort l’importance qu’a pour eux la promotion de la vie et la lutte contre la détresse psychologique.
L’équipe du CEPS Drummond, incluant les bénévoles, les employés et les membres du conseil d’administration, tient à remercier chaleureusement la Caisse Desjardins de Drummondville pour ce don généreux. Une tape dans le dos encourageante pour l’équipe qui se dévoue à la tâche, particulièrement depuis le début de la crise sanitaire.

logo-desjardins

Relance de solidarité

Pour vous inscrire ou inscrire quelqu’un: Inscription

Nouveau service pour briser l’isolement en ce temps de bouleversement.

La relance de solidarité est une mesure exceptionnelle mise en place dans le but de briser l’isolement et de faire diminuer la détresse psychologique que peuvent engendrer les mesures préventives mises en place afin d’éviter la propagation du COVID-19. Nous sommes persuadés que de petits contacts humains pourront faire la différence pour bien des gens.

Pour en savoir plus: Relance de solidarité

Pour vous inscrire: Inscription au service de relance de solidarité

L’éventail de services du Ceps

Jeunesse

Jeunesse

Tu ne vas pas bien?
Tu as besoin d’aide pour un ou une ami/e?
Tu te demandes quoi faire?

Intervenant/es

Intervenant/es

Besoin de soutien pour estimer la dangerosité ou intervenir avec quelqu’un? Besoin de formation? Besoin de ventiler un peu?

Formations

Formations

Que vous soyez citoyens, intervenants ou professionnels, différentes formations s’adressent à vous. Les formations permettent de se mettre à jour et de mieux répondre aux besoins de notre clientèle.

Deuil à la suite d'un suicide

Deuil à la suite d’un suicide

Chaque décès par suicide entraîne de nombreuses personnes dans le deuil. Lorsque nous soutenons une personne endeuillée à la suite d’un suicide, il existe des façons de favoriser l’accueil de sa souffrance et de lui offrir de l’aide. Vous vivez un deuil à la suite d’un suicide? Nous pouvons vous aider.

Pour la cause

Pour la cause

Il existe plusieurs façons de s’impliquer pour la cause, venez les découvrir!

Ligne d'écoute/crise suicidaire

Ligne d'écoute/crise suicidaire

Offrir une écoute empathique afin de soutenir toute personne ressentant de la solitude ou vivant une situation difficile. Tout ceci en respectant l’anonymat et la confidentialité de la personne qui appelle.

0
40

appels/jour

0
60

bénévoles

0
1283

sentinelles

0
8000

appels/année